Login Form

L’année 2017 n’a été pas particulièrement marquée par une forte pression du Black-Rot.
Cette maladie se conserve pendant plus de 10 ans et peut se révéler si les conditions climatiques sont favorables.

Organes attaqués

Feuilles, rameaux et grappes


Symptômes

Sur feuilles, petites taches circulaires plus ou moins polygonales brun clair bordées par un liseré brun foncé. A la périphérie de la tache apparaissent des pycnides noires. Les pétioles et rameaux portent des taches chlorotiques devenant brunes avec un centre noir. Les baies portent d’abord des taches brun- rouge, puis elles s’altèrent entièrement et rapidement (momification) et deviennent noires avec un aspect rugueux de surface.


Conditions favorables au développement du champignon

Les cépages sont plus ou moins sensibles au Black rot. le climat est prépondérant sur le développement de la maladie : une température minimale de 9-10°, associée à une période pluvieuse est nécéssaire pour les infections primaires (au stade d’étalement des premières feuilles).

Les infections secondaires sur grappes sont liées à l’intensité importante des pluies estivales. Ils peuvent causer de graves dégâts et détruire une récolte en quelques jours à peine.


Cycle biologique 

La conservation hivernale se fait sur les rameaux et sur les baies desséchées, sous forme de pycnides ou sous forme de périthèces. Les contaminations primaires se font principalement à partir des ascospores produits par les périthèces au début du printemps.

Les infections secondaires se font à partir des conidies, produites par les pycnides qui se différencient sur tous les organes attaqués au cours de l’été.

La vigne reste sensible jusqu’au stade début véraison


Impact qualitatif sur le vin

30% d’attaque de la récolte, sur du Merlot induit des modifications importantes du vin :

  • 39 % d’intensité colorante

  • 29 % du taux d’anthocyanes

  • 7,5 % du taux de tanins

    Induisant des défauts lors de la dégustation : intensité colorante plus faible, manque de fraîcheur, nuance de fruits blets. Les tanins sont moins bien constitués, secs et moins fondus (Barrère et Dumartin). Les dégâts qualitatifs d’une attaque de black-rot sont comparables à ceux engendrés par Botrytis cinerea.


Lutte prophylactique

  • Éliminer les vrilles et restes de grappes momifi ées lors de taille (les bruler).
  • Sortir les bois de taille
  • Cas des vignes désherbées mécaniquement : réaliser le déchaussage après le premier traitement contre le black rot car il risque de ramener des momies à la surface.
  • Arrachage des vignes abandonnées.

Quels produits choisir ?

Le risque de contamination est présent dès l’apparition d’organes verts.
La protection sur toute la saison peut se faire grâce à un choix judicieux des antimildiou et des anti-oïdium, mais reste essentiellement préventive comme les
produits à base de Mancozébe ( 1600gr/ha) et le Metyram ( 1600gr/ha )
Tous les IDM ne sont pas homologués contre le black-rot et leurs doses d’utilisation sont parfois plus élevées.
La famille des QOI a aussi une très bonne effi cacité sur le black-rot et selon les situations doit être associé avec la lutte anti-oïdium.
Ces deux derniéres familles ont un pouvoir intéressant de rattrapage après une pluie contaminatrice , mais les données aujourd hui ne peuvent dire le nombre de jours !
Le souffre mouillable est donné comme effi cace à 30% à pleine dose, l’association avec du cuivre augmente son effi cacité en traitement préventif strict.
Il n’existe aucun produit curatif , aucune solution n’est systémique donc la qualité de pulvérisation doit étre irréprochable lors des applications.
Attention à la rémanence des matières actives suite aux évènements orageux.


Solutions alternatives
Pas de solution à ce stade de la culture.
Toujoures à l’étude, une modélisation Black rot, mais sans résultats probants.


Nos solutions

Idm 

  • Systhane Flex 2,25 l/ha
  • Rocca 0,5 l/ha

Qoi

  • Consist 0,125 kg/ha
  • Stroby DF 0,200 Kg/ha

Qoi associé

  • Luna xtend 0,2 kg/ha
  • Anti-mildiou avec contact
  • Privest 2,5kg/ha
  • Capri 2,5kg/ha
  • Almanach 4,5kg/ha
  • Roxam 2kg/ha
  • Cymozeb 3kg/ha
  • Triziman 2kg/ha
  • Polyram 2,5kg/ha
  • Hidalgo 3,5kg/ha

Solutions BIO
Favoriser les produits adjuvants:
Héliosoufre, Flosul SC à pleine dose en préventif.
L’association avec du cuivre ajoute de l’efficacité.


Télécharger la fiche Spécial BlackRot...

Avant toute utilisation, assurez-vous que celle-ci est indispensable. Privilégiez chaque fois que possible les méthodes alternatives et les produits présentant le risque le plus faible pour la santé humaine et animale et pour l’environnement, conformément aux principes de la protection intégrée - Consultez le site Ecophyto