Login Form

Stades

Stade Phénologique Récolte et Pré-récolte

Stades

Stade Phénologique Récolte et Pré-récolte

Mildiou

Sur les plantiers, nous observons quelques symptômes de Mildiou Mosaïque. Selon les situations, il est recommandé de protéger les nouveaux organes.

Méthodes alternatives :
Purin d’orties

Nos Solutions : sur Plantiers
Fosetyl -al + folpel : HIDALGO STAR 3.75kg/ha

Cicadelle de la flavescence

Nous sommes dans la phase de prospection. Pour plus de renseignements vous connecter sur différents sites : http://draaf.paca.agriculture.gouv.fr/ Flavescence-doree-de-la-vigne http://www.fredonpaca.fr/Flavescence-Doree http://www.draaf.rhone-alpes.agriculture.gouv.fr/Flavescence-doree-de-la-vigne

Drosophyle

Cycle biologique de la Drosophile
Biologie : La drosophile est un insecte hygrophile (qui aime l’humidité) et lucicole (qui aime la lumière).

drosphyleLes adultes sont sexués avec des mâles et des femelles. Après l’accouplement, les femelles déposent sur le milieu, en général les fruits, des oeufs d’environ 0,5 millimètre de long, de la forme d’un ballon de rugby. Une trentaine d’heures après la ponte, les oeufs vont éclore et donner naissance à une larve blanchâtre (appelée aussi « asticot ») d’environ 5 mm de longueur.

Celle-ci se nourrit alors de la pulpe du fruit en creusant des galeries. À la fin de sa période de croissance, 5 à 6 jours plus tard et trois stades larvaires après, la larve rampe jusqu’à une portion sèche des aliments, ou à l’extérieur, pour se transformer en pupe.

C’est à l’intérieur de ce cocon qu’aura lieu la métamorphose qui va donner le jour à un insecte adulte ailé. Celui-ci s’accouplera ensuite à son tour. Une seule femelle peut engendrer plusieurs centaines de descendants. La présence de drosophiles reste pour l’instant très peu visible dans le vignoble.

La protection pour cet insecte reste essentiellement préventive, avec un axe de travail sur le minimum de blessure sur grappe (oidium, vers de grappes, éclatement des baies……)

Nos Solutions :
PEARL PROTECH 0,5L/ha, KARIS 0,175l/ha, SUCCESS 0,100l/ha

Désherbage

Sont concernées les parcelles infestées d’adventices nuisibles et pour lesquelles les programmes de désherbage ont été insuffisants. Il est impératif d’utiliser les doses optimales selon la flore.

Méthodes alternatives :

Travail du sol

Nos Solutions :
Flore vivace : CAYENNE de 4 à 8 l/ha selon la flore, VERTICAL 8 l/ha
Prêle : BASTA F1 5l/ha

La mise en réserve - L'assurance récolte !

« Le premier acte de fertilisation est de garder le plus longtemps possible les feuilles en bon état de fonctionnement » A.KLEIBER Eserca

La dégradation du feuillage en fin de saison a 2 causes principales : le mauvais état sanitaire et le stress hydrique.

Du cuivre après vendange

C’est une pratique de fertilisation : sur des cépages producteurs de thiols (grenache, rolle, mourvèdre), apporter du cuivre après vendange est une pratique de plus en plus courante, notamment chez les viticulteurs en agriculture biologique.
e cuivre sous forme fertilisant, associé à d’autres éléments comme le bore, le manganèse ou le zinc ou à des extraits végétaux aux propriétés antistress ( Myr Scudo) favorise l’aoûtement des bois et la mise réserve.

LE CUIVRE
◊ Qui permet de lutter à la fois contre le mildiou et la formation des cléistothèces d’oïdium ?
◊ Qui renforce l’épiderme contre le botrytis et les drosophiles ?
◊ Qui a des propriétés qui persistent plus de 60 jours s’il n’est pas lessivé ?


Ces applications cupriques sont d’autant plus nécessaires que le stress hydrique aura provoqué une défoliation précoce. Elles vont permette de préserver le maximum de surface foliaire .
La mise en réserve est une étape fondamentale pour une plante pérenne. Toute l’énergie nécessaire à la 1ère phase de croissance de la végétation provient des réserves constituées avant la chute des feuilles.
Pour la vigne, l’absorption racinaire ne commence qu’à partir du moment où les 1ères feuilles ont atteint 2/3 de leur taille adulte, et ce n’est que 2 à 3 semaines avant floraison que la fourniture par les racines dépasse celle des réserves. Ces réserves sont également mobilisées à la suite d’un fort stress du type gel ou stress hydrique:

 

Deuxième acte : Comprendre et anticiper l absorption des éléments

Part d’élément minéral (%), dans les feuilles le 15 mai, provenant des années antérieures

Ces chiffres permettent de comprendre qu’une mauvaise mise en réserve va se traduire par un débourrement cahotique, de la chlorose, sans doute de la coulure et une autonomie de la vigne trés compliqué à partir de la nouaison La mise en réserve s’effectue naturellement dans les racines, le tronc et la charpente de la vigne à partir de la véraison, ce qui suppose que son feuillage et ses racines sont en état de fonctionner

Nos Solutions :
BB Cuperval 7,5kg/ha ou BORDO 20 MICRO 3,75kg/ha


AGROPTIM SUNSET, biostimulant foliaire

AGROPTIM SUNSET agit sur les vignes par l’intermédiaire des parties aériennes. L’apport des minéraux spécifiques de AGROPTIM SUNSET favorise l’augmentation de la résistance de la vigne aux agressions et aux stress abiotiques, l’amélioration des échanges entre la plante et son milieu (photosynthèse) et la croissance racinaire.

Dose d’emploi : AGROPTIM SUNSET s’utilise toute l’année à raison de 5 applications à1l ha avec chaque intervention fongicide plus 1 application à 2l au stade fermeture. Pour la mise en réserve 2 applications à 2l ou 1 application à 3-4l.

On a pu constater chaque année une différence moyenne de 2 bars entre la modalité témoin et la modalité PRP, la modalité PRP étant toujours moins stressée que la modalité témoin. L’application de produits PRP aurait donc conduit un meilleur état physiologique de la vigne, lui permettant de mieux supporter la contrainte hydrique
Conforme au règlement CE 834/2007, utilisable en agriculture biologique et en biodynamie


REGUL’N BZ

REGUL’N BZ est une spécialité à base d’azote qui assure le stockage des éléments minéraux essentiels à la prochaine campagne en profitant de la surface foliaire en place et avant la descente de sève. Cette opération très économique, favorise un stockage en éléments minéraux et en glucide.
Pratique et compatible avec le traitement cuprique de cicatrisation post vendange.
REGUL’N BZ permet d’anticiper les besoins, particulièrement en Bore et en Zinc, indispensables à la floraison et à la nouaison des baies.
L’augmentation de la teneur en azote dans les réserves du cep favorise un redémarrage plus soutenu et vigoureux de la souche au printemps suivrant.

Dose d’application du REGUL’NBZ : 10 à 15L hectare selon l’état nutritionnel de la parcelle.

Tableau Phrases de Risques

 

Avant toute utilisation, assurez-vous que celle-ci est indispensable. Privilégiez chaque fois que possible les méthodes alternatives et les produits présentant le risque le plus faible pour la santé humaine et animale et pour l’environnement, conformément aux principes de la protection intégrée - Consultez le site Ecophyto